Accueil Actus Agenda

Facebook Twitter

Plan d'accès à l'aumônerie

Adresse : 2 avenue Robert Schuman, 64000 Pau — Coordonnées GPS : 43.309788, -0.364733

Contacter le Bureau de l'aumônerie : téléphone au 07.61.77.76.67 ou bien envoie un message

Tu cherches quelque chose ?

Se connecter à l'intranet

X

Aumônerie Universitaire Paloise Aumônerie catholique des étudiants de Pau

Aumônerie catholique des étudiants de Pau

L'Aumônerie Universitaire Paloise était au rendez vous pour la journée "Famille en Fête" le 12 juin 2011 à Anglet dans le but de tenir un stand avec l'espoir de mieux se faire connaitre auprès des jeunes et des moins jeunes.

Seulement, malgré le fait que cette journée ne leur était pas consacrée, il était difficile d'oublier les JMJ, le Jour J se faisant de plus en plus proche.

C'est pourquoi, les quelques volontaires de l'AUP ont tenu à se mélanger avec les autres participants aux JMJ présents, lors d'une photo, afin de porter la même couleur que nous brandirons tous ensemble dans maintenant... 50 jours !

familles en fete a anglet 2011 pasto jeunes

Photo Pasto'Jeunes 64 - 2011

Tags

Le samedi 26 mars dernier, plus de 300 jeunes du diocèse de Bayonne se sont rassemblés à Pau, au lycée Saint Dominique à l’occasion de la journée diocésaine des jeunes. Une journée teintée de rouge et de jaune, couleur de l’Espagne, fortement marquée par l’esprit des JMJ, prévus cet été à Madrid, et qu’il était par conséquent difficile d’éviter.

Comme un avant goût des JMJ, plus de 300 jeunes majoritairement issus des aumôneries lycéennes et étudiantes du diocèse de Bayonne, et des délégations de Novara en Italie et de San Sebastian en Espagne se sont réunies dans l’institution Saint Dominique à l’occasion du rendez vous annuel de la journée diocésaine des jeunes. Au programme, rencontres, partages, spectacles, sans oublier l’incroyable témoignage du Père René Luc, disponible dans son ouvrage paru en 2008 aux éditions Presses de la Renaissance et intitulé Dieu en plein cœur, en référence avec le suicide de son beau père, presque sous ses yeux, d’une balle "en plein cœur" alors qu’il n’avait que 14ans. Suite à cette rencontre, un temps de discussion par groupes de dix personnes s’est formé permettant ainsi à chacun d’exprimer son avis sur le témoignage qu’il venait d’entendre.

Alors qu’elle avait commencé par un sketch entièrement écrit et réalisé par l’AUP, la journée s’est terminée par un concert, accompagné d’un véritable appel à s’inscrire aux JMJ. Message reçu puisque hier midi la page Facebook du diocèse de Bayonne annonçait que le nombre d’inscriptions venait d’atteindre les 360 personnes, avec une hausse de 116 inscrits en 5 jours !

Tags

Si Noël devient de plus en plus une fête commercialisée dans le monde, l'essentiel ne se perd pas pour autant. Au-delà de son unicité, où chaque groupe/ménage le célèbre à sa façon, Noël reste une fête universelle. A l'Aumônerie Universitaire Paloise, l'arrivée du Christ est mise en relation avec d'autres mots : joie, partage, amitié, repères…

Il suffisait de marcher le long des rues commerçantes paloises pour conclure que Noël n'est pas loin. Oui, car c'est une fête qui se célèbre aux quatre coins du monde. Une fête qui fait émerger des étincelles du fond des yeux des enfants, en voyant les décorations se mettre en place. Un espoir qui jaillit des crèches fraîchement reconstituées dans les églises et maisons. Et par tous les côtés, du comment on voit Noël, une chose est sûre, c'est qu'on l'apprécie tous. Si pour Delphine B., Noël c'est avant tout pour moi une fête de famille, d'autres, comme Christian R. le considère comme un jour de joie et de paix, entouré par des gens que j'aime... En outre, cette ambiance festive peut trouver ses raisons et ses racines grâce à l'héritage transmis par nos aînés. Comme le disait Delphine B., Ce que j'aime bien avec cette fête religieuse c'est que c'est plein de traditions qui diffèrent selon les régions ( calendrier de l'Avent, les blés à faire germer, la crèche... ). Ce n'est pas juste une fête religieuse, il y a tout un esprit de Noël. Et puis c'est l'occasion de se retrouver en famille et de se faire des cadeaux qui montrent combien on tient les uns aux autres… Une fête religieuse… Où les plus pieux renforcent leur foi tandis que ceux qui croient moins (re)prennent contact avec Le Seigneur et les non-croyants peuvent profiter de cette période pour ouvrir cœur et âme au christianisme. Aussi, les veillées ne se font pas rares et sont de toutes sortes. De plus, chaque messe est un moment fort pour célébrer avec joie la venue du Christ.

Ainsi, pour cette occasion, l'Aumônerie Universitaire Paloise le fêtera avec les paroissiens. En effet, comme chaque année, le mercredi qui précède les vacances de Noël est réservé pour que la messe devienne un accueil vivant du Christ, le repas du soir se substitue à un buffet et la soirée rayonne en animations. Pour cette année 2010, la date est fixée : ce sera le 15 décembre. La conception de cette soirée plus ou moins spéciale peut diverger d'un individu à l'autre. Pour Christian R., Noël à l'aumônerie représente la joie d'être avec des gens qui m'ont donné leur amitié, unis pour célébrer la naissance de Jésus. Remarque que plus on est loin de sa famille d'origine durant ce genre de période, plus ceux qui nous accueillent nous marquent en déposant une trace indélébile dans notre vie. Selon Sophie C., Noël à l'AUP peut représenter un moment de partage dans lequel on pourra avoir de bons moments avec les autres. Les attentes ne sont pas non plus des moindres puisque Sophie C. continue par le fait que c'est aussi un moment où on va pouvoir parler avec de nouvelles personnes car d'après ce que j'ai compris on va être très nombreux. D'après un ancien comme Claude S., l'idée ( avec humour ) est claire : un moment de partage de joie entre membres de l'aumônerie et non membres ( paroissiens ou amis ). C'est une occasion de découvrir les talents cachés des uns et des autres pour la danse et la chanson, une occasion de boire du Jurançon. Les nouveaux auront aussi leur mot à dire puisque Delphine B. conclut par le fait que Noël à l'aumônerie c'est pour moi une nouvelle façon de célébrer cet événement.

L'Aumônerie Universitaire Paloise fête Noël à sa façon. Pour autant, un article n'est fait que de mots et de phrases puisque la soirée ne se fera que demain… et ne pourra être vécue que par le biais de la participation. Aussi, à vous de faire les retours à partir du 16 décembre. Pour l'instant, je vous dis rendez-vous à l'AUP et à très bientôt.

Rotsimalala A.

Commentaires archivés

portrait-krix
# Krix 15/12/2010 - 01:48
=)Super Rotsy!!! Oui je veux boire du Jurançon XD
ARCHIVÉ
portrait-rotsy
# Rotsy 15/12/2010 - 01:48
^_^
ARCHIVÉ
portrait-sophie
# Sofy 15/12/2010 - 00:19
Super !!!! =D
Bah avec ca je dis, Vivement demain !!! =DDD
ARCHIVÉ
portrait-fernand
# Fernand Correia 14/12/2010 - 23:56
Bon article ! Dites-donc avec les articles que vous nous sortez vous faites monter sérieusement le niveau de ce journal!
ARCHIVÉ

Tags

Nous vous proposons aujourd'hui une rencontre afin de mieux connaître le Père Benoît Nouvel, aumônier des étudiants.

— Pouvez-vous nous parler de votre parcours jusqu'à maintenant ?

— Je viens d'une famille catholique. J'ai fait mon lycée à Pau, au sein de l'établissement de l'Immaculée Conception. Lorsque j'ai eu mon bac je me suis posé la question de savoir si je rentrais tout de suite au séminaire, comme j'avais un an d'avance j'ai décidé d'aller à la fac quelques temps. J'ai fait deux ans d'étude en biologie à Pau puis je suis parti pour la licence à Toulouse. Une fois ma licence obtenue, je suis entré au séminaire de Dax où je suis resté deux ans. Je suis ensuite parti 2 ans en Corée du Sud pour mon « service militaire ».De retour en France je suis retourné au séminaire, à Bayonne où je suis resté durant 4 ans. J'ai ensuite été ordonné diacre à l'église Saint Martin de Pau où je suis resté 16 ans. Le 11 juin 1995 marque un tournant dans ma vie: je suis ordonné prêtre à Oloron Sainte-Marie avec Victor Gomes, aujourd'hui curé à Mazéres. J'ai ensuite été nommé aumônier du lycée Barthou puis à l'Immac et enfin on m'a confié la responsabilité de la coordination des aumôneries du Béarn. De plus, depuis 2003 je vais régulièrement à Toulouse pour préparer un doctorat et enseigner la Bible à la fac de Théologie.
Cette année, à la demande de mon évêque, j'ai mis mon doctorat entre parenthèses, j'ai quitté l'Église de Saint-Martin pour rejoindre celle de Saint Julien ( paroisse St Jean Bosco ) et suis aumônier des étudiants à Pau. Je poursuis également mes activités d'enseignement à Toulouse et à Bordeaux.

— Qu'est ce qui vous a amené à devenir prêtre ?

— J'avais tout d'abord l'exemple de mon oncle qui est lui aussi prêtre. Ma vocation est venue assez tôt, le plus loin où je peux remonter c'est à l'âge de 7/8 ans. Une institutrice m'a demandé « Que veux-tu faire quand tu seras grand ? » et je lui ai répondu « Est-ce que c'est possible d'être vétérinaire et missionnaire ? La première personne à qui j'en ai parlé c'est à mon frère à la fin du collège. Bien sûr, dans les questionnaires que l'on remplit qui nous demande ce que l'on veut faire plus tard j'en parlais également mais toujours avec une petite appréhension que cette envie ne devienne publique et d'être alors « catalogué ». Ma vocation a mis un certain temps à mûrir même si au final elle ne vient pas de moi mais de Lui. J'ai aussi été beaucoup aidé par les camps du MEJ.

— Avez-vous eu des doutes sur votre vocation ?

Sur Dieu je n'ai jamais eu de doute, il m'est arrivé d'en avoir sur moi-même, surtout durant mon séjour en Corée, mais ma décision de devenir prêtre n'a jamais été remise en question.

— Justement, parlez-nous un peu de votre voyage en Corée du Sud…

— Normalement je devais partir en Afrique, à Kinshasa plus précisément mais au dernier moment on m'a demandé de partir pour l'Asie. Je suis parti avec 2 autres séminaristes pour faire un travail à l'alliance française et auprès du M.E.P. ( Missions Étrangères de Paris ). Sur place j'étais complètement désorienté au début mais c'était néanmoins une bonne expérience pour moi et c'était également ma première vraie expérience du monde du travail ! La première année je suis restée à Séoul et la seconde année je suis parti vivre dans une communauté au Sud-ouest de la Corée. A l'époque il y avait 20 % de chrétiens en Corée dans une Église très dynamique. La vie était dure car on avait beaucoup de travail et j'étais un peu surmené car il y avait très peu de Français sur place mais j'en garde un excellent souvenir.

— Que diriez-vous pour inciter les jeunes à rejoindre l'AUP ?

— Tout d'abord notre aumônerie est très polyvalente et accueille tout le monde, même les non-catholiques. Il ne s'agit absolument pas d'un groupe déjà constitué dans lequel il serait difficile de trouver sa place, au contraire il est très facile de s'y intégrer. Même si nous sommes aussi là pour creuser les questions de la Foi nous restons ouverts à tout le monde. De plus, les étudiants sont à une époque de leur vie où ils ont beaucoup de choix à faire, c'est important pour eux et l'aumônerie peut-être pour eux un lieu de réflexion. Enfin, pour les étudiants c'est le lieu idéal pour confronter leurs idées et l'intelligence de la Foi. C'est le lieu rêvé pour ne pas rester sur les préjugés que l'on peut avoir notamment grâce aux débats et aux témoignages régulièrement organisés.

— Une petite phrase pour conclure ?

— Chercher d'abord le royaume et sa justice et tout le reste vous sera donné en plus.

Tags

« Solidarité », voici le mot qui était sur toutes les lèvres en cette journée du 4 décembre 2010. Car en effet, pour la première fois depuis une vingtaine d'années, Pau a été choisie pour accueillir le Téléthon.

Gaston Le Fervent

« Ça aurait été dommage qu'on ne vienne pas, on est les premiers concernés », déclare une jeune femme dans le funiculaire qui descendait jusqu'à la gare. Effectivement, l'enjeu était de taille, cette après midi, dans le chef lieu des Pyrénées Atlantiques. Un véritable élan de solidarité s'est formé autour de différents stands répartis sur le Stade d'Eaux vives. Clubs de ski alpin, de VTT, d'escalade, de canoë kayak et bien d'autres étaient au rendez vous, pour « donner de sa personne pour les gens malades afin de récolter de l'argent » comme l'explique Cédric, responsable du Club Alpin Français. Les gens se dépensent physiquement comme pour montrer que face à la maladie, l'espoir n'a pas de limites, accompagnés par la musique du groupe de rock Gaston Le Fervent qui donne un concert au fond du stade.

2010 248

« Le Téléthon est un moyen de parler des maladies génétiques et permet de récolter de l'argent pour que la recherche avance », énonce Christian, habitant à Pau depuis plusieurs années, avant de continuer « c'est bien que le Téléthon revienne à Pau, ça fait parler de la ville, d'ailleurs à l'époque j'étais bénévole ! ». Dans le quartier du Château, la chanteuse Shy'm interprète Je suis moi, peut être pour signifier que dans le combat contre la maladie, il faut seulement rester simple et soi même; à coté d'elle, se dresse un écran géant sur lequel figure un chiffre qui ne cesse de grimper, ce chiffre qui peut être changera la vie de milliers de malades.

2010 280

« Le Téléthon, c'est une opération solidaire, un élan national, un moment où les gens pensent essentiellement aux autres » affirme l'animateur de télévision Olivier Minne, « l'enjeu est lourd, il s'agit de progresser dans la recherche, de trouver des moyens de guérir les maladies et d'éviter qu'elles se déclarent en augmentant la quantité de soins, sans oublier le suivi des familles qui reste également important ». « Un mot pour décrire cette journée, c'est... cool » explique-t-il encore, le sourire aux lèvres, « cette journée à Pau était cool... ».

Images hébergées par Flickr

Commentaires archivés

portrait-rotsy
# Rotsy 07/12/2010 - 15:23
J'aime
ARCHIVÉ
portrait-sophie
# Sofy 05/12/2010 - 19:19
J'aime
ARCHIVÉ
portrait-fernand
# Fernand Correia 05/12/2010 - 17:05
Bravo pour ton article ! Tu inaugures le journal.
ARCHIVÉ

Événements à venir

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
Aucune image
18:00
soiree-mercredi





Date :  mercredi 15 novembre 2017
16
17
18
19
20
21
22
Aucune image
18:00
Date :  mercredi 22 novembre 2017
23
24
25
26
27
28
29
30

Infos pratiques

Permanences

 • Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 11h-17h30
 • Mercredi dès 18h30
Au 2 avenue Robert Schuman à Pau (entre La Pépinière et l'église St Pierre).

Table ouverte

Tous les jeudis de 12h à 14h c'est table ouverte à l'aumônerie.

La soirée phare du mercredi

Dès 18h, adoration à la chapelle de St Pierre
Puis, à 19h, la messe animée par les étudiants toujours à la chapelle
À 19h45 le repas à l'aumônerie des étudiants
Merci de signaler que vous venez dîner !
21h : lancement de la soirée
22h30 : fin de soirée

Viens découvrir l'aumônerie !

Les soirées, les sorties, le Bureau, la mascotte, les prières, la messe, le Service Civique et bien d'autres choses !

pub RE Taize 2017 2018 verticale pub WE neige 2018 verticale pub Ecclesia Campus 2018 verticale

Tu cherches quelque chose ?

Contacte-nous !

Logo AUP Aumônerie Universitaire Paloise
2 av. Robert Schuman
64000 Pau
France

07 61 77 76 67

Page de contact

Plan d'accès

Se connecter à l'intranet

© 2017 Aumônerie Universitaire Paloise (AUP). Sauf mentions contraires tous les droits sont réservés.
Responsable de la rédaction : le Bureau
Système de gestion : Joomla ~ Hébergeur : OVH