Accueil Actus Agenda

Facebook Twitter

Plan d'accès à l'aumônerie

Adresse : 2 avenue Robert Schuman, 64000 Pau — Coordonnées GPS : 43.309788, -0.364733

Contacter le Bureau de l'aumônerie : téléphone au 07.61.77.76.67 ou bien envoie un message

Tu cherches quelque chose ?

Se connecter à l'intranet

X

Bienvenues sur le Service Civique de l'Aumônerie Universitaire Paloise !

Mercredi 15 mai, 3eme réunion du Service Civique. Cette réunion a plus porté sur Diaconia 2013 où je me trouvais vendredi toute la journée et une partie du samedi matin.

Voici le programme de cette réunion :

  • Journée de la solidarité du jeudi 4 avril
  • Béarn Solidarité
  • Entretiens pour travailler cet été
  • Diaporama de présentation du Service Civique
  • Réunion Pépinière et forum Inter'Âge 1er juin
  • Thème de la Mission locale
  • Formation citoyenne les 22 et 23 mai prochain
  • Newsletter dernière semaine de mai
  • Diaconia 2013

Journée de la solidarité à l'université

Le jeudi 4 avril s'est déroulée la Journée de la solidarité sur le campus où j'étais une bonne partie de la journée, sauf le soir.

Je suis allé à 10h à l'épicerie où je retrouvai Solène, qui fait son Service Civique à Unis Cités. Halima nous a rejoint, nous avons été à la maison de l'étudiant de la fac pour tout mettre en place (tables/chaises/livres/affiches), la braderie a commencé à 11h30, pour finir à 15h30. A notre plus grande surprise, il y a eu beaucoup de vente, soit pour environ 100€, sachant que les livres coutaient en général 1€. Ensuite, nous avons tout rangé, Halima et Carole s'occupaient de la nourriture chez Halima.

Puis est venu la mise en place de la dégustation et de l'exposition pour la soirée, films au vidéo-projecteur, dégustation de beaucoup de recettes peu connus, cocktails, jeux de société, affiches, pour animer tout cette soirée. Je n'y étais pas mais on m'a dit que cela s'était très bien passé.

Cette journée fut donc une journée réussie pour la vie du campus ainsi que l'Épicerie Solidaire Étudiante.

Béarn Solidarité

J'ai rencontré un salarié de Béarn Solidarité qui est le plus grand ACI (Ateliers et Chantiers d'Insertion) d'Aquitaine, en partenariat avec la Croix Rouge Insertion. Cet organisme propose un mi-temps d'insertion à 96 personnes durant 2 ans grand maximum. La condition pour avoir droit à cette insertion est d'avoir un RSA socle, c'est-à-dire toucher le RSA depuis un an au moins.

Ces personnes travailleront en externe ou en interne.

  • En externe : espaces verts, nettoyage de containers en bas d'immeubles, de sentiers, rivières, ronds-points.
  • En interne : beaucoup de production.

Toutes les personnes sont suivis une à une socialement et professionnellement, de sorte à ce qu'ils sortent la tête de l'eau, et qu'ils puissent trouver un emploi à la sortie de cette insertion.
Ils apprennent à réaliser un CV, une lettre de motivation, à parler correctement le français (une grande partie des personnes sont étrangères), à gérer un entretien téléphonique, etc.

Travailler cet été

La Mission locale a organisé, sur deux mercredis après-midis, un point de rendez-vous pour permettre aux jeunes de trouver un emploi saisonnier. Diverses entreprises étaient présentes afin de faire des entretiens avec les personnes intéressés, et les recruter si le candidat correspondait au profil recherché.

J'ai donc postulé au centre de loisirs de Bordes qui recherchait des garçons avec ou sans BAFA pour animer des groupes assez volumineux d'enfants de 10/11ans. J'ai aussi donné mon CV à deux organismes qui recrutent pour faire du castrage de maïs. Ces deux emplois seraient pour la totalité du mois de juillet. Seul le castrage peut varier selon le temps.

Diaporama de présentation du Service Civique

J'ai fini de réaliser la diaporama de présentation de mon Service Civique et j'ai pu aller le présenter chez les Jésuite un midi.

doc diaporama Télécharger la présentation de mon Service Civique (Power Point)

La Pépinière et le forum Inter'Âges

Les jeudis 2 et vendredis 3 mai, j'ai rencontré Giselle Montaut ainsi que Delphine Eugénie, qui sont responsables d'accueil et d'animation sociale à la Pépinière. Nous avons parlé de ce que nous faisons, elles à la Pépinière, et moi à l'aumônerie en tant qu'engagé de Service Civique.

Elles ont trouvé que le travail était intéressant mais que c'est dommage que je ne les ai pas rencontrées plus tôt, car j'ai effectué pas mal de projets qui étaient déjà existants sur Pau, et qu'avec la Pépinière, j'aurais eu bien plus d'ouvertures. C'est donc à prévoir pour l'an prochain, pour celui ou celle qui prendra ma place en Service Civique. Elles souhaitent quand même que nous fassions des choses ensemble en attendant ma fin de contrat, notamment un forum solidaire Inter'Âges qui se passera le samedi 1er juin à la pépinière.

Le vendredi, la réunion a débuté à 10h à la Pépinière, nous étions une vingtaine de personnes approximativement. Toutes ces personnes étaient des responsables ou représentants d'associations, que je citerais un peu plus tard. Le but de cette réunion était donc de discuter de l'organisation du forum qui se déroulera le 1er juin sur la pépinière. Ils se donneront rendez-vous le matin pour tout mettre en place tables, stands, cafés, etc. Le forum se fera entre 10h et 12h puis entre 14h et 18h. Il y aura toute sorte de stands : la cohabitation intergénérationnelle, les repas, le jardinage, les transports...

Mission locale

Actuellement, je suis en train de faire un thème sur la Mission Locale pour approfondir tout ce que fait cet organisme pour accompagner les jeunes.

La semaine prochaine aura lieu la formation citoyenne, le 22 et le 23 plus précisément.

Newsletter Service Civique

Enfin, je vais réaliser la prochaine newsletter la dernière semaine de mai.

Congrès Diaconia 2013

Passons maintenant à Diaconia ! Ces vendredi 10 et samedi 11 mai je me suis rendu au congrès Diaconia. Le vendredi s'est donc composé de plusieurs parties.

Le vendredi matin avec le forum des mal-logés

Le matin, les forums, il y avait une quarantaine de forums différents. J'ai choisi le numéro 1 qui traitait sur les personnes mal-logées. Au départ le représentant a posé des questions générales sur le logement afin d'animer le public : ceux qui ont déjà dormi dans une tente tapent dans les mains, ceux qui ont déjà dormi dans une maison tapent des pieds, dites à votre voisin où vous rêvez de dormir, chantons cette chanson en regardant le voisin de droite dans les yeux, etc.

Pourquoi il est de plus en plus dur de trouver un logement ? Car la population augmente, il y a de plus en plus de divorces, et beaucoup moins d'emploi, l'offre est donc inférieure à la demande. En France, on serait environ 3 millions à être mal-logées.

Quelques personnes présentes ont pu témoigner d'une histoire dans leur vie, où elles auraient aidé une personne en grand besoin. Il y avait aussi un SDF, Norbert, qui a été aidé, et qui maintenant aide à son tour les personnes dans le besoin.

Enfin, nous avions des moments de paroles en groupe de 4 à 6, sur la question posée au départ, raconter un moment de votre vie où vous auriez rencontré une personne mal-logée, et ce que ça aurait changé dans notre vie.

Et enfin pour réfléchir à 3 ''solutions'' pour limiter cela. J'étais avec 3 autres personnes, une femme du diocèse de Pontoise, une infirmière retraitée de Troyes et un homme du diocèse de Périgueux et Sarlat. Nous avons répondu :

  • Information de ce qui existe
  • Inventaire de toutes les aides présentes
  • S'engager dans des actions d'aides

Au final les 4 types d'actions retenues par le forum sont :

  • Réaliser des rencontres entre les personnes bien logées / mal logées
  • Mobiliser la paroisse
  • Faire pression sur les élus (les pauvres font aussi partis de leurs citoyens)
  • Créer des associations de sensibilisation, etc.

La freezmob en milieu de journée

Après manger, le midi, il y avait une freezemob à 13h45, qui consiste à ce que tout le monde se fige, dans n'importe quelle position, pour manifester la force de la fraternité contre toutes les formes d'exclusions. Voici le lien de la vidéo freezemob.

Témoignages de jeunes en réinsertion l'après-midi

L'après-midi, différents ateliers et expositions : je suis allé écouter des témoignages de personnes en insertion, de 18/25 ans. J'ai trouvé ça très touchant, des personnes qui viennent de très loin et qui ont la volonté de revenir sur le marché de l'emploi et de reprendre en main leur vie.

Témoignages de Margaux et Salomée, en année d'insertion. Ces filles sont envoyées par la Mission Locale, dans un organisme qui réalise des ateliers-chantiers d'insertion, en l'occurrence ici le Secours Catholique. C'est donc le Secours Catholique d’Épinal, dans les Vosges, qui est en contrat avec ces deux filles, mais aussi avec 38 autres jeunes, tous entre 18 et 25 ans. Il s'agit d'ateliers ménage, culture, cuisine, peinture, friperie, couture, etc. 75% des jeunes ressortent avec un emploi ou une formation au bout de l'année. En effet, le contrat dure un an maximum, sauf exception, comme le cas de Salomée, j'y reviendrais après. Tous les jeunes sont suivis par des bénévoles d'associations, la Mission Locale ainsi qu'une assistante sociale. En général, ces personnes ont de très faibles relations avec leur famille, qui est souvent décédé, ou autre.

Voici le parcours de Margaux, 20 ans. Elle a été abandonné par son père à l'âge de 6 mois, à très mal vécu son adolescence et a décroché totalement, la Mission Locale lui a conseillé de faire une année d'insertion, elle suit actuellement une formation pour être auxiliaire de vie, qui est en très bonne voie.

Parcours de Salomée, 24 ans. Avec son conjoint depuis 9 ans, ils se sont lancés dans la drogue, à un haut taux de dépendance. Prit par la police il y a un an, la juge lui a laissé qu'une solution : l'accord de sa mère pour qu'elle retourne y vivre et se réinsérer dans la vie, avec interdiction de voyager pour le moment sans l'accord de la juge. Son copain, lui, est actuellement en prison. Elle était en mauvais termes avec sa mère, qui lui a laissé cette dernière chance. Aujourd'hui, sa mère est fière de Salomée, et elles reprennent de bonnes relations. Cela fait un an que Salomée est en insertion, mais son contrat est renouvelé car elle revient de très loin et sa forte progression est récompensée par le Secours Catholique.

Le témoignage de Salomée m'a beaucoup touché, car de voir quelqu'un revenir de si loin, s'en sortir comme sa et avec une telle volonté, c'est tout de même impressionnant.

Fin de la journée de vendredi

Comme après ces témoignages, il me restait un peu de temps libre, je suis allé voir un spectacle de danse voltige, qui était vraiment très beau, puis des chants de Gospel, où j'ai vu Geneviève Mericq, qui m'a offert un verre, et nous avons discutés de notre vécu de Diaconia.

A 16h30, nous nous sommes retrouvés avec Fernand et son groupe pour établir un temps de partage, sur ce que nous avons fait la journée du vendredi, puis pour débattre sur le texte d'un des actes des apôtres. Je suis donc parti de Lourdes sur le coup des 19h.

Mon ressenti Diaconia 2013

Passons maintenant à mon ressenti de ces journées.

J'ai trouvé que ce congrès était vraiment intéressant, que ça démontrait que la solidarité existe encore. Les gens les plus précaires ont pu avoir la parole et dénoncer toutes les injustices, qu'on ait pu réfléchir avec eux aux solutions possibles.

Les moments de partage en groupes, auquel je n'avais pas l'habitude en temps normal, m'ont semblé être une bonne idée, cela permet de ne pas se couper la parole, d'entendre le ressenti des uns des autres, et de voir qu'on n'a pas la même vision des choses, et débattre de tout sans être jugé.

Il y a une phrase qui m'a fait réfléchir lors du forum, dite par une femme qui faisait partie de notre groupe de moment de parole. « Je m'oblige à me sentir dérangée tant qu'il y aura des personnes mal-logées ». Elle trouve qu'elle n'a pas le droit de vivre sa vie sans se soucier des autres, car elle a eu la chance d'avoir travaillé toute sa vie, d'avoir une maison, des enfants, et que d'autres ne connaissent pas ce bonheur.

Fin de la réunion

La réunion prend donc fin, on peut faire une dernière réunion avant la fin de mon service civique vers la mi-juin.

Étaient présents : Mireille Gain, Benoît Nouvel, Geneviève Mericq, Marie-Christine Ruiz, Catherine Putz, Fernand Correia, Arnaud P.L. et Steeven Asei-Dantoni.

Prochaine date de rendez-vous : mardi 18juin de 18h à 20h.

Suites de la réunion :

  • Rencontre avec Steeven pour discuter de son projet pour Unicef.
  • Repas solidaire le samedi 25 juin
  • Présentation du Service Civique à l'aumônerie de Jacques Monod.
  • Renseigner Geneviève par rapport à des phrases et faits de Diaconia pour son article.
  • Contacter Henri Delries pour lui faire part de mon témoignage pour le journal des 3B.

Tags

Événements à venir

Janvier 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Tu cherches quelque chose ?

Contacte-nous !

Logo AUP Aumônerie Universitaire Paloise
2 av. Robert Schuman
64000 Pau
France

07 61 77 76 67

Page de contact

Plan d'accès

Se connecter à l'intranet

© 2017 Aumônerie Universitaire Paloise (AUP). Sauf mentions contraires tous les droits sont réservés.
Responsable de la rédaction : le Bureau
Système de gestion : Joomla ~ Hébergeur : OVH